MAISON ELBE PARIS

Philosophie

Le négoce des estampes et des affiches, à la fin du XIXème siècle, est une activité embryonnaire et souvent affaire de spécialistes et de passionnés. Depuis quinze ans les affiches originales anciennes forment une niche de l’art dynamique et globalisée grâce à la «découverte» de ces dernières par quelques soldats américains en permission à Paris à la fin des années 1940, les stocks d’affiches françaises étaient alors abondants souvent réussis et prometteurs. De retour à New-York ces vétérans structurèrent le marché en ouvrant des galeries initiant ainsi le public américain à l’illustration française déjà célèbre pour ses grandes signatures. Le nombre des affiches fit leur réputation et leur prix les rendit démocratiques.

Depuis 1976 nous sommes heureux de promouvoir le patrimoine artistique, historique, culturel et publicitaire à destination d’un large public. Chiner, fouiller un grenier, sortir un vieux papier d’un meuble ancien où il repose depuis un siècle, le dégager de sa gangue de poussière, le déplier en évaluant sa fragilité comme l’on effleurerait un papyrus antique. Respirer l’odeur bu bois qui l’a protégé et distinguer les senteurs d’ateliers dont les encres ont imbibé le papier, comment aimer l’oeuvre sans aimer sa matière première ?

restauration affiche ancienne russe etape 1 restauration affiche ancienne russe etape 2restauration affiche ancienne russe etape 3

étapes de restauration d'une affiche ancienne

Notre offre concerne tant les affiches de voyage, de publicité ou de cinéma. Nous possédons aussi un certain nombre d’affiches d’art éditées par Mourlot. Un fonds exceptionnel de photographies de plateau argentiques des années 1960, une collection de sérigraphie numérotées et signées dites affiches alternatives du Mondo. Le fonds d’atelier Montaut ou les archives de l’imagerie d’Epinal. Notre but est de créer des ponts entre les époques, les illustrateurs, montrer la synergie entre les niches et mélanger sans rougir : art, cinéma, voyage et réclame dans une grande fresque réunissant les créatifs. A la librairie Elbé vous verrez les affiches originales de Jules Chéret au côté des sérigraphies  de Keith Haring, celles Niki de Saint Phalle au côté des affiches de Roger Broders, et pourquoi pas rapprocher des épreuves rétro-futur au côté de gravures maniéristes du début XVIIème siècle. Les graphistes d’aujourd’hui sont les héritiers des graveurs d’autrefois, et  il n’est pas vain d’écrire que Laurent Durieux, par exemple, s’inscrit dans la continuité d’Albrecht Dürer

Elbé ne propose que des affiches originales d’époque. Toutes nos affiches sont entoilées et lavées, au besoin restaurées quoique ce soit exceptionnel. L’immense majorité des affiches de voyage sont des lithographies puisque c’était le procédé communément utilisé par les imprimeurs. Pour des raisons évidentes nous n’assumons pas les affiches politiques sujettes à caution, ou les images trop caricaturales et offensantes. Exception faîte pour des demandes bien précises (recherche universitaire, collection, musée, émission, exposition, film, livre). 

Services

Négoce et expertise : Nous achetons et vendons des affiches, si vous voulez soumettre à examen vos papiers anciens nous vous offrons une expertise gratuite. Vous pouvez aussi nous envoyer des photos dans un premier temps si vous ne pouvez pas vous déplacer.

Affiche ancienne L'estampe et l'affiche 

Expédition : Nous expédions des affiches dans le monde entier en les roulant et les protégeant dans un tube. 

Recherche d’affiches : Vous cherchez une affiche d’un lieu précis sans la trouver, faîtes-nous part de votre recherche. Certaines découvertes sont parfois inattendues.

Découverte d'affiches anciennes Elbé Paris  

Encadrement : Nous vous proposons de faire encadrer vos affiches par un atelier professionnel du 7ème arrondissement sur simple demande.

Nos produits

Les affiches de voyages et de publicité

Les affiches de voyage sont à répartir en trois grandes catégories : Air, Mer, Rail. La plus importante est sans nulle doute celle du rail. Jusqu’à la seconde guerre mondiale les compagnies ferroviaires étaient nombreuses. Les commandes viennent souvent des PLM (Paris Lyon Méditerranée), de la compagnie des chemins de fer d’Orléans, des chemins de fer du Nord, du Simplon Orient-Express, des chemins de fer de Brighton, de la fameuse LNER et de son train Flying Scotsman, des chemins de fer de l’Ouest, des chemins de fer du midi,  des chemins de fer de l’Etat future SNCF, des chemins de fer de l’Est, des chemins de fer d’Alsace et de Lorraine ou bien encore des chemins de fer de l’Etat belge. Chaque gare possède un affichage propre correspondant au nombre de salles d’attentes, d’abris, de voies. Un régisseur des affiches centralise la distribution de ces dernières. 

Les affiches des compagnies de navigation sont elles aussi très importantes comme celles de la Compagnie générale transatlantique, la compagnie Delmas Vieljeux, les Chargeurs Réunis, les Messageries Maritimes, la Société Navale de l’ouest, la Société Générale des Transports Maritimes (SGTM). Souvent ce sont les peintres de la Marine qui les réalisent, ce sont presque des tableaux signés Sandy Hook, Albert SébilleAlbert Brénet. Le style le plus marquant revient assurément à Cassandre grâce à ses sublimes NormandieSud Atlantique et tant d’autres encore. 

Les affiches des compagnies aériennes sont les moins nombreuses. Elles recèlent toutefois de vrais trésors, comment ne pas s’enorgueillir de la production Air France qui choisit tôt le choix de l’illustration pour venter le mérite de ses services et des ses lignes. Pour se faire la Compagnie Air France s’entoure d’artistes brillants comme Lucien BoucherGuy ArnoultNathanPaul CollinJean ColinEvenBernard Villemot. Les affiches de l’air notables sont celles de l’Aéropostale, de l’Imperial Airways, de la Middle East Airline (MEA), de la Transport World Airlines (TWA), de la Scandinavian Air System (SAS). 

N.B : En ce qui concerne l’Air et la Navigation un certain nombre d’affiches de recrutement de nos armées sont aussi une référence du genre. Des illustrateurs comme Joseph de La NézièreCharles Jean Hallo dit Alo ou Paul Langelet font référence.

Les affiches de cinéma

Les affiches de film dites "originales" sont celles affichées dans les salles de cinéma pour la promotion d'un film, lors de la sortie du film en salles. Le nombre d'affiches de cinéma imprimé pour un film donné est limité. De plus, ces affiches ne sont pas destinées à être vendues au public. En théorie, elles doivent être retournées ou détruites après l’exploitation du film.

Heureusement pour les collectionneurs et les amateurs du monde entier, un petit nombre d'affiches de cinéma échappent à la destruction et deviennent ainsi des objets de collection. Les affiches de cinéma originales font parties des documents de cinéma les plus recherchés par les collectionneurs.

La librairie Elbé possède un important fonds d’affiches originales de cinéma français et étranger, principalement des années 50 aux années 80, de tailles et de formats variés et à travers une large gamme de prix (de 50 à plusieurs milliers d’euros).

La sélection d’affiches originales de la librairie Elbé ne se cantonne pas uniquement aux affiches françaises car elle contient également une importante collection d’affiches originales étrangères (américaine, espagnole, italienne…).

Les affiches de cinéma originales de la librairie Elbé sont la plupart de temps imprimées en lithographie, entoilées et restaurées s’il y a lieu pour leur parfaite conservation et afin de rendre leur exposition plus aisée.

La librairie Elbé saura raviver, à travers de superbes visuels signés par les plus grands affichistes Hurel, Mascii, Kerfyser, Grinsson, Soubie, vos émotions vécues dans les salles obscures.

Les sérigraphies contemporaines

La sérigraphie ou « silkscreen » en anglais est une technique d’impression qui utilise des pochoirs (à l'origine, des écrans de soie) interposés entre l’encre et le support.

Depuis quelques années, certaines salles de cinéma indépendantes aux USA, rediffusent des grands classiques du cinéma et à l’occasion demandent à de jeunes graphistes ou illustrateurs de créér une affiche dite « alternative » à celle d’origine pour assurer la promotion de l’événement.

Ces affiches alternatives, éditées en séries numérotées (ne dépassant en général pas 500 exemplaires) et souvent signées par l’artiste connaissent depuis quelques années un immense succès qui a largement dépassé les frontières américaines.

En effet, c’est l’éditeur Mondo, installé à Austin au Texas, qui a œuvré à redonner au plus grand nombre le goût du graphisme et fait connaître mondialement de jeunes artistes tels Laurent Durieux, Olly Moss, Ken Taylor, Kevin Tong, Tyler Stout, Martin Ansin.

Le bruxellois Laurent Durieux, dont la librairie Elbé est fière de présenter une importante sélection de ses créations, est l’exemple type de l’artiste dont Mondo a fait en quelques commandes une vedette du graphisme. Il faut dire que son œuvre impressionne, sa minutie, son sens de la couleur et de la composition l’imposent comme un des grands parmi les contemporains. Le monde du cinéma ne s’y est pas trompé et Laurent Durieux compte à présent parmi ses fidèles clients les plus grands réalisateurs comme Spielberg, Scorsese, Tarantino.

Toutes nos sérigraphies sont numérotées. Elles sont parfois signées par l’artiste (en « AP » c’est à dire Artist Proof ou épreuve d’artiste).

Du style le plus minimaliste ou conceptuel à celui plus orienté « BD » ou Comics, soyez sûrs de trouver à la librairie Elbé la sérigraphie rare qui vous émerveillera.

Les photographies de plateau

La librairie Elbé vous fait découvrir une des faces cachée du cinéma : la photographie de plateau appelée aussi photo de presse.

Pour évoluer dans ce monde complexe et peuplé des coulisses, le photographe doit savoir s’imposer tout en restant discret.

Le photographe de plateau n'intervient pas dans le déroulement d'un tournage de film et ne participe en aucune façon à la fabrication même du film.

Il est présent afin d'assurer les images qui serviront à l'affichage à l'entrée des salles et de fournir aux supports fixes de la presse (journaux et magazines) des illustrations qui permettront la promotion du film.

Il est censé fournir également des photos montrant des scènes de tournage (comédiens, techniciens, caméras, etc.) et des portraits des principaux comédiens (réalisation de l'affiche, photographique ou dessinée).

La majorité des « photos de film » sont prises indépendamment du tournage et des plans du film, permettant au photographe de plateau de prendre de nombreux clichés d'une même action. La librairie Elbé a le plaisir de vous proposer une très importante collection de tirages argentiques d’époque dans une gamme de prix large (de 50 à 900 Euros environ).

A travers sa sélection de photographies de presse originales de grands classiques du cinéma français et étranger, la librairie Elbé vous fera découvrir la place étonnante et méconnue de l’image fixe dans la production cinématographique.

L’imagerie d’Epinal

L’imagerie d’Epinal est une ancienne imprimerie de la petite ville des Vosges qui conquit ses lettres de noblesse dès 1796 grâce au talent de Jean-Charles Pellerin (1756-1836). Ces lithographies enfantines et souvent naïves sont un bien typiquement français du XIXème siècle qui connut une renommée internationale avec des images telles que celles du Chat Botté ou de Bonaparte, de Jeanne d’Arc, de pantins, de théâtre de papier, de constructions ou bien de sujets militaires. La Librairie Elbé a le privilège de distribuer les archives de l’imagerie afin de satisfaire à une demande pour les plus jeunes qui soit de qualité et qui puisse se conserver pour se passer de génération en génération.

L’atelier Montaut

Ernest Montaut (1879-1909) est l’inventeur de diverses techniques artistiques comme la distorsion des lignes pour donner une impression de vitesse. L’atelier utilisait un procédé lithographique et terminait par un procédé au pochoir imprimé par Mabileau et Compagnie, Paris. Les images encensaient les premières courses automobiles, les exploits des aviateurs, les records des dirigeables. A la mort précoce d’Ernest sa femme Marguerite prit la suite et continua le travail de son mari, avec un style particulièrement habile, sous la signature de Gamy. Deux autres artistes contribuaient au succès de l’atelier : Roowy et Campion. La Librairie Elbé a le privilège de commercialiser plusieurs dizaines de planches de l’atelier dont l’état reste magnifique.

SEM, Savignac, les caricaturistes

Les caricatures sont une ancienne tradition de la librairie Elbé, la caricature habite la culture française depuis des siècles, comment oublier le trait d’Honoré Daumier, de George Goursat dit Sem, de ceux qui ont payés pour avoir osé prendre le parti du sourire, de la mise en scène, de la situation, de la critique, de la liberté de dire et de penser tout simplement. Et avec quelle manière, quel génie ils illustrèrent l’Histoire de leur époque risquant la prison, l’opprobre, la mise au banc et la misère, aujourd’hui la folie des Hommes.

Un peu d’Histoire

affiche ancienne France Indo Chine

«L’art français sur les murs de Paris»

Afin de créer une esthétique de la propagande l’imprimerie démocratise l’art, l’affiche révolutionne les stratégies de communication donnant naissance à la publicité. De 1880 à 1980 environ, l’industrie nationale montre un exceptionnel dynamisme et fait alors appel à de véritables artistes peintres, paysagers, animaliers, illustrateurs de talent  pour promouvoir tant la consommation de biens manufacturés que les voyages du tourisme naissant. Le développement des réseaux de transport au XIXème siècle conduisit les compagnies de train ou de navigation à investir dans la promotion de leurs nouvelles lignes en utilisant les services d’imprimeurs de leur époque. Le restaurant «Le Train Bleu», gare de Lyon à Paris, en est la preuve la plus authentique. Peu après la naissance de l’aviation les premiers meetings aériens faisaient déjà l’objet de fabuleux dessins où les avions de type Blériot côtoyaient les flèches des cathédrales. Avec l’élaboration de nouvelles techniques toujours plus performantes le monde entier devient alors accessible à ceux qui aimeraient franchir les frontières et découvrir de nouveaux espaces en roulant, en naviguant puis en volant.  

C’est aussi l’apogée de l’ambition coloniale, du commerce des matières premières objet de toutes les convoitises européennes ; l’occasion de faire ses classes pour de jeunes gens enrôlés dans la Marine ou engagés dans les troupes coloniales ; de se rendre à  un congrès d’égyptologues à Alexandrie, de faire des affaires lors d’une foire aux essences rares à Hanoï, de mettre en avant un profil de cheval en selle à la dernière  mode pour être vu le dimanche lors de la promenade au bois de Boulogne. 

A cette époque voyager signifie prendre du temps, en 1930 il faut onze jours pour relier Paris à Saïgon en avion, pas moins de sept escales pour joindre Paris et Istanbul avec la ligne Farman et  douze jours pour se rendre de Trafalgar Square à l’hôtel Old Cataract d’Assouan en train et bateau. L’attrait pour l’exotisme trouve son expression la plus significative à travers le style orientaliste, les français sont subjugués par la Syrie et le Liban dont les images sont placardées dans toutes les gares, où de nombreuses missions archéologiques travaillent à faire revivre Palmyre, que visita Charles de Gaulle en 1929, le théâtre de Bosra où le Krack des chevaliers abandonné par les Hospitaliers six cent cinquante ans plus tôt. Pendant la première guerre mondiale Thomas Edward Lawrence offre l’exemple le plus caractéristique de ces européens «fous d’Orient» et qui vont jusqu’à en épouser les codes. Guillaume II fait restaurer le tombeau de Saladin à Damas,  l’Orient-Express relie Londres au Caire. L’industrie trouve  ici une esthétique flatteuse pétrie d’ardeur impérialiste et d’ambitions prometteuses en se glissant dans le mythe d’Alexandre le greco-babylonien, ou d’Auguste dont l’Empire s’étendait de la Grande-Bretagne à l’Egypte. Le mythe flatte les puissants.

En France les stations thermales connaissent un réel succès depuis le Second Empire alliant plaisir du golf et balnéothérapie comme à Aix les bains, Vichy, Allevard ou Saint-Gervais. Si l’on descend sur  la côte d’azur c’est uniquement en hiver pour profiter de la douceur du climat. Sous la IIIème République le progrès industriel est élevé au rang d’art comme le concrétise Gustave Eiffel en 1889. L’esprit d’aventure, d’entreprise, d’incitation au rêve est élevé en majesté dans les rues de Paris, les affiches en témoignent et s’adressent tant à une élite exigeante qu’à une demande populaire de plus en plus importante et qui attend ses premiers congés payés. 

Le ski se démocratise en cinquante ans, donnant naissance aux premières stations  de prestige comme Chamonix-Montenvers, Mégève, Val d’Isère ou Courchevel, à cette époque l’alpinisme acquiert aussi ses premières lettres de noblesse. L’affiche envoie des messages de société à l’exemple de l’émancipation féminine : les contrastes ne manquent pas entre une jeune skieuse en fuseau qui fend la poudreuse du Mont d’Arbois vers 1935,  quand une génération plus tôt une femme skiait encore en robe et chapeau en tenant la main de son époux. 

Il fallut sans doute contraindre quelques «beaux esprits» trop indépendants comme Toulouse-Lautrec, mais l’on se plia à la demande comme en témoigne le travail parisien chic de Jules Chéret, subtil de Roger Broders, synthétique et graphique de Cassandre, où doux et sensuel de Villemot. Les affichistes vendaient un songe, ce rêve agit encore de nos jours en rassemblant des amateurs et des collectionneurs autour de cette genèse de la publicité.


Retourner en haut de la page